Photo pour bio

Crédit photo : Fanny Begoin

Né à Toulouse en 1975. Vit et travaille à Paris et Los Angeles.
Born in 1975, Toulouse (France). Lives and works in Paris and Los Angeles.

Graduated from the Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts in Paris in 2003, Lionel Sabatté received several artistic prizes such as the Beijing Yishu 8 Prize, the Drawing Now Prize in 2017 and received the Award from the association « Les Amis de la Maison Rouge - Fondation Antoine de Galbert » in 2018. He produced a work presented in the patio of the foundation in 2018 at this occasion. His work has been the subject of numerous solo exhibitions in France and abroad, incorporating several institutional collections.
The sphere of living as well as the transformations of matter due to the passage of time are in the heart of Lionel Sabatté's work. For several years now, the artist has begun a process of collecting materials that keep the traces of an experience, a living: dust, ashes, charcoal, dead skin, tree stumps ... These elements are unexpectedly combined and the works thus created carry with them a delicacy but also a "disturbing strangeness", giving life to a hybrid bestiary in which creatures from the abyssal depths rub shoulders with small oxidized birds from islands, bears, wolves, emus, owls , but also unicorns ... Practicing both the painting, drawing and sculpture, Lionel Sabatté strives to create a dialogue between all his works in a permanent interconnection. His research on the mineral, the animal, the organic to sum up, gives access to us to a poetic works, sensitive, disturbing and that participate in a global reflection on our condition and the place we occupy in our environment, as evidenced by its installation / sculptures
Meute de loup made of dust, presented in 2011 at the Natural History Museum in Paris. This piece has become an emblematic work for questions related to environmental issues. It was proposed to Lionel Sabatté in 2014 an exhibition at the Aquarium of Paris, which was particularly relayed by the press: one of the themes was to draw attention to the over-exploitation of resources maritime. A course in the city of La Rochelle on the theme of water and natural resources was then proposed to him. Finally, more recently, Lionel Sabatté has benefited of a personal exhibition at the Musée de la Chasse et de la Nature in Paris, « La sélection de parentèle », reflecting on the living and evolution. His recent work, some large oxidized bronze birds presented in 2019 in Lyon as part of the exhibition « Qui sait combien de fleurs ont dû tomber" (Nouvel Institut Franco-Chinois, Bullukian Foundation, Museums Gadagnes) and Toulouse through the exhibition "Lionel Sabatté: sculptures" (Centre d’art nomade) led him to redefine his relationship with sculpture and constantly reinvent his artistic practice.


Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2003, Lionel Sabatté a reçu plusieurs prix artistiques tel que le Prix Yishu 8 de Pékin, le Prix Drawing Now en 2017 et a reçu le Prix des Amis de la Maison Rouge qui lui a permis de produire une œuvre, présentée au sein du patio de la fondation en 2018. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions monographiques en France comme à l’étranger, intégrant plusieurs collections institutionnelles.
La sphère du vivant ainsi que les transformations de la matière dues au passage du temps se retrouvent au coeur du travail de Lionel Sabatté. L’artiste entame depuis plusieurs années un processus de récolte de matériaux qui portent en eux la trace d’un vécu : poussière, cendre, charbon, peaux mortes, souches d’arbres... Ces éléments sont combinés de manière inattendue et les œuvres ainsi créées portent en elles à la fois une délicatesse mais aussi une « inquiétante étrangeté », donnant vie à un bestiaire hybride dans lequel des créatures des profondeurs abyssales côtoient des petits oiseaux des îles oxydés, des ours, des loups, des émeus, des chouettes, mais aussi des licornes … Pratiquant à la fois la peintre, le dessin et la sculpture, Lionel Sabatté tâche de faire dialoguer l’ensemble de ses oeuvres dans une interconnexion permanente. Ses recherches sur le minéral, l’animal, l’organique en somme, donne lieu à des oeuvres poétiques, sensibles, troublantes et qui participent à une réflexion globale sur notre condition et la place que nous occupons dans notre environnement, comme en témoigne son oeuvre la Meute de Loups en poussière présentée en 2011 au Museum d’Histoire Naturelle de Paris, devenue une oeuvre emblématique des questionnements liés aux problématiques environnementales. C’est par ce biais qu’on lui propose en 2014 une exposition à l’Aquarium de Paris, qui fut particulièrement relayée par la presse et dont l’une des thématiques était d’attirer l’attention sur la sur-exploitation des ressources maritimes. Un parcours dans la ville de La Rochelle sur le thème de l’eau et des ressources naturelles lui a ensuite été proposé. Enfin, plus récemment, Lionel Sabatté a bénéficié d’une exposition personnelle au Musée de la Chasse et de la Nature, « La sélection de parentèle », portant une réflexion sur le vivant et l’évolution. Ses travaux récents, des grands oiseaux en bronze oxydés présentés en 2019 à Lyon dans le cadre de l’exposition « Qui sait combien de fleurs ont dû tomber » (Nouvel Institut Franco-Chinois, Fondation Bullukian, Musées Gadagnes) et à Toulouse à travers l’exposition « Lionel Sabatté : sculptures » (Centre d’art nomade) l’amènent à redéfinir son rapport à la sculpture et à réinventer sans cesse sa pratique artistique.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
COLLECTIONS

ALLEMAGNE
2014 – ALTANA Kulturstiftung im Sinclair-Haus, Bad Homburg.

CHINE
2015 – CAFA Art Museum, Pékin.
2015
– Yishu 8, Pékin.

FRANCE
2020 – Monastère Royal de Brou, Bourg-en-Bresse, France.
2019
Musée du Gévaudan, Mende, France.
2016 CNAP - Centre National des Arts Plastiques.
2016
Musée de Vernon.
2015
Ville de Massy-Palaiseau.
2014 FRAC Réunion, Saint-Leu, La Réunion.
2014
Aquarium de Paris.
2014
MASC, Musée de l’Abbaye Sainte-Croix, Sables d’Olonne.
2013 Vent des forêts, Fresnes-au-Mont.
2004
La Maison Rouge – Fondation Antoine de Galbert, Paris /

MAURICE

2015 – Unesco / État Mauricien